La charge mentale ou burn out féminin

Tu l’as connu, toi, le pétage de plombs maternel? Tu l’as senti le choc de la jeune maman qui se sent seule au monde? Sans aucun doute, oui. Quel que soit le métier, les origines, les femmes sont toutes concernées par la charge mentale. A différents degrés, certes. Mais le problème méritait d’être soulevé et ce n’est plus un tabou. Première étape, sortir du silence pour extérioriser la souffrance.

La pression d’avoir toute la gestion de la maison, l’intendance, l’enfant ou les enfants. Le premier né te fait prendre conscience de ce qu’est cette charge mentale. Si en plus, tu es entrepreneure, tu vas sûrement vivre la crise existentielle la plus violente de ta vie. Mais tu vas grandir. Enfin c’est un autre sujet.

Et l’homme dans tout ça me direz vous? L’homme est souvent plein de bonne volonté. Avec plus ou moins de conviction, il aide et accompagne le changement. Malheureusement, souvent, l’homme ne parvient pas à éviter le débordement émotionnel de sa dulcinée. Car encore de nos jours, pour la société les contraintes éducatives sont la responsabilité de la maman. Elle est chef d’entreprise? Pas de place en crèche? Nounou ne bosse pas après 18h? On ne veut pas le savoir. C’est elle la maman. C’est à elle de gérer. Et en plus, il faut qu’elle perde vite ses kilos de grossesse, qu’elle se fasse belle, qu’elle fasse du sport et mange 5 fruits et légumes par jour, bio évidement, et qu’elle prenne soin de son foyer et par dessus tout qu’elle soit zen et heureuse.

Je pourrais écrire sur le thème pendant des heures. Je vois tellement souvent des instants précieux en famille gâchés par tous ces dictats de notre société. Prenez le temps de vous soigner avant d’aller mal. With love. MLB

Partager cet article sur