Crises d’angoisse,attaques de paniques, phobies…quand les troubles anxieux prennent le dessus.

Depuis le temps que je parle de ce mémo spécial anxiété. Le voilà. Ces derniers temps la gestion de l’anxiété est au premier plan lors des séances, parfois même en dehors. On dit que le thérapeute attire les gens qu’il est le plus en mesure d’aider… Alors j’ai voulu faire un bref rappel sur le sujet. En psycho, on apprend à différencier l’anxiété (symptôme) de l’angoisse. La théorie est que l’anxiété est un symptôme provoqué par un élément extérieur identifiable et que l’angoisse n’a pas d’objet. Mon experience m’amène aujourd’hui à la conclusion suivante: si l’on suit cette logique, il semble casi impossible de traiter l’angoisse. Sauf avec des anxiolytiques (parfois nécessaires). Alors j’ai choisi une autre approche. Celle selon laquelle l’angoisse a bien un objet, une cause. Mais elle n’est pas extérieure. Au contraire, la cause est intérieure. C’est toute la difficulté et c’est un total reset de l’intérieur qui peut améliorer les choses. Le travail en luxothérapie aide à avancer sur les causes de ces accès d’angoisse, avec en prime l’apaisement de la séance de luxopuncture. N’oubliez pas, le pire ennemi de l’anxieux, c’est son juge intérieur ✨

Partager cet article sur