Burn out: mal de société ou bouc émissaire ?

Séance intensive aujourd’hui autour du burn out, caractéristique et atypique à la fois car touchant le patron il est souvent plus insidieux. On le voit partout: toute profession et toute catégorie nous serions tous susceptibles d’en souffrir un jour. Mais finalement, cette pression que l’on se met au travail n’est elle pas simplement la pression de la société dans laquelle nous vivons? Reposez vous et prenez des antidépresseurs quelques temps. Voilà la réponse qui nous est proposée. Car oui le burn out commence à coûter cher à la société, il y a d’ailleurs une page dédiée sur infotravail.gouv. Si on s’interroge sur le problème de fond, oui l’individu et les interactions avec d’autres individus… mais le mode de gestion de nos employeurs ne pose t il pas question ? Une main tendue bienveillante, d’un responsable hiérarchique ou d’un collègue. Voilà la réponse. Être bien avec soi pour être bien avec les autres. Alors avec de la luxo et du développement personnel, ou du footing ou quoi que ce soit d’autre, se remettre au centre de ses préoccupations et se pardonner quand on a l’impression de ne pas avoir été à la hauteur. ✨MLB

Partager cet article sur